- VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DES INFORMATIONS SUIVANTES -

- INFORMATIONS IMPORTANTES

 Réunion de présentation de la Réforme du Lycée à l'attention des élèves de 3e et de leurs parents,

le LUNDI 1ER AVRIL à 17h15, en présence des équipes de direction des lycées du Coudon et Rouvière

ATTENTION LES COURS SERONT PERTURBES DURANT LES SEMAINES DU 25 AU 29 MARS (VOYAGE AU SKI DES 3e), ET DU 23 AU 26 AVRIL (VOYAGE AU PUY DU FOU DES 5e).  UN NOUVEL EDT SERA DISTRIBUE A TOUS LES ELEVES (VOIR AUSSI PRONOTE)

INFORMATIONS COQUELUCHE

 

Coqueluche : définition et transmission

Maladie respiratoire, la coqueluche se transmet très facilement, par voie aérienne ou par contact direct. La propagation de la maladie est contrôlée par la vaccination, cependant cette dernière n’offre pas une protection définitive et nécessite des rappels réguliers.

La coqueluche est une infection respiratoire due à une bactérie appelée Bordetella pertussis. Cette affection très contagieuse provoque des quintes de toux, qui en l’absence de traitement, peuvent se prolonger pendant plusieurs semaines.
 

Par ailleurs, la maladie se révèle parfois grave pour certaines catégories de populations, plus fragiles : femmes enceintes, personnes âgées, nourrissons de moins de six mois. Chez ces derniers, la coqueluche peut ainsi donner lieu à une hospitalisation, le séjour à l’hôpital étant systématique pour les moins de trois mois.
 

Comment se transmet la maladie ?

La contamination peut se dérouler de deux manières :

  • par voie aérienne (gouttelettes provenant du nez ou de la bouche d'une personne infectée, lorsqu’elle tousse) ;
  • par contact direct avec des malades.

La contagiosité est maximale durant la première semaine de la maladie. Elle dure trois semaines en l’absence de traitement, mais seulement cinq jours après le début d’une antibiothérapie efficace.
 

La coqueluche se développe par petites épidémies, surtout à l’intérieur d’une même famille ou au sein de collectivités :

  • dans les pays où les enfants ne sont pas vaccinés, ils attrapent la maladie et se la transmettent entre eux ;
  • dans les pays comme la France, où les enfants sont vaccinés depuis des décennies, ce sont des adultes qui contaminent des nourrissons trop jeunes pour être vaccinés. Ils peuvent aussi infecter des adolescents ou d’autres adultes, qui ne sont plus immunisés par le vaccin ni par le fait d’avoir déjà développé la maladie

Les symptômes de la coqueluche

En cas de contamination par la bactérie de la coqueluche, la période d'incubation, sans aucun symptôme, peut aller de sept jours à trois semaines. Généralement, elle est d’environ dix jours.

Ensuite se déclenche un écoulement nasal qui dure une à deux semaines, avec éventuellement une fièvre très faible.

Puis apparaît une toux, d’abord modérée. Celle-ci évolue rapidement vers des quintes accompagnées de signes caractéristiques :

  • les accès de toux sont soudains, violents et répétés. Ils provoquent des spasmes (secousses) lors de l’expiration et empêchent l’inspiration. La respiration devient donc globalement difficile ;
  • le visage devient bouffi, rouge ou bleuté ;
  • la toux peut causer un éclatement des petits vaisseaux situés autour des yeux. Ils forment alors comme de petites étoiles rouges, appelées "pétéchies" ;
  • des vomissements surviennent souvent, surtout après les quintes.

En fin de quinte, la respiration reprend par une grande et longue inspiration, accompagnée de l’émission d’un son aigu. Puis, avec difficulté, le malade émet un crachat clair et épais.

Les quintes sont plus fréquentes la nuit, surtout chez l’adolescent et l’adulte. Chez les femmes enceintes, elles provoquent parfois des contractions utérines. Pour tous les malades, elles peuvent aussi s’aggraver au bout de sept jours, et se prolonger entre quatre et six semaines.

Néanmoins, la toux ne s’accompagne pas de fièvre ni d’autres signes respiratoires. Par ailleurs, entre chaque quinte, le malade n’a aucun symptôme.

La toux régresse lentement pendant la phase de convalescence, qui peut durer une à plusieurs semaines.

Sachez enfin que chez l’adulte, les quintes liées à la coqueluche ne présentent pas toujours les signes caractéristiques de la maladie. Cette affection peut en effet provoquer une toux sans cause évidente, mais qui persiste et s’aggrave au-delà d’une semaine.

 

Quand faut-il consulter ?

Devant des symptômes évoquant ceux de la coqueluche, il est essentiel d'obtenir un diagnostic exact. En effet, il est important que toute personne ayant contracté la maladie :

  • puisse recevoir un traitement adapté ;
  • évite d'être en contact avec de jeunes enfants ou des personnes insuffisamment vaccinées durant la période où la maladie est contagieuse.

Aussi, consultez votre médecin traitant ou votre pédiatre dans les cas suivants :

  • vous ou votre enfant souffrez d’une toux qui persiste plus de sept jours, s’aggrave et/ou se déclenche en spasmes ;
  • vous et votre enfant avez été en contact avec quelqu'un qui a la coqueluche et vos vaccinations ne sont pas à jour ;
  • votre enfant présente des signes de coqueluche et il a moins de six mois.